Nos documents références


Articles, citations de livres, vidéos, enregistrements audio à l'initiative d'infirmiers mais aussi de médecins, de psychologues et d'autres professionnels de santé, ils viennent étayer les propos et valeurs du CNIPH


Pour vos patients et leurs témoignages...

Lors des discussions à venir sur la législation de la pratique de l'hypnose, l'un des éléments fondamentaux à ne pas oublier sera le témoignage et le ressenti des patients ayant bénéficié de cet accompagnement que ce soit en consultation pour un trouble chronique ou en hypnoanalgésie pour un geste douloureux.

Afin de recueillir anonymement ces témoignages, le CNIPH met à votre disposition un bulletin à télécharger, imprimer et donner ou à envoyer par mail à vos patients afin qu'ils puissent remplir le formulaire sur notre site.

Plus le nombre de retour sera élevé plus forte sera cette parole.

Merci de votre aide pour ce recueil.

Télécharger
Bulletin d'information aux patients pour le recueil de leur témoignage
Témoignages patients.pdf
Document Adobe Acrobat 104.2 KB

L'étude HYPPOGYN présentée par Jennie SOURZAC, infirmière douleur, praticienne en hypnose et coordinatrice-adjointe du CNIPH

 

Infirmière dans un service de chirurgie gynécologique au CHU de Bordeaux depuis 2010 et formée à l’hypnose médicale depuis 2014, je travaille actuellement sur une étude randomisée visant à démontrer l’intérêt de l’hypnose pré-opératoire. Formée à la méthodologie de recherche, j’ai obtenu un financement pour ce projet par le SIRIC BRIO en 2016.

Ce projet de recherche HYPPOGYN, dont le promoteur est le CHU de Bordeaux s’intitule : “Etude exploratoire de l’impact d’une séance d’hypnose formelle pré-opératoire sur l’anxiété péri-opératoire de patientes hospitalisées pour hystérectomie liée à un cancer gynécologique pelvien”.

L’hypothèse de cette recherche est que la réalisation d’une séance d’Hypnose Formelle Préopératoire, en addition du Temps d’Accompagnement Soignant (TAS) actuellement pratiqué en soins courants, permet de réduire l’anxiété péri-opératoire, chez les femmes bénéficiant d’une hystérectomie pour cancer gynécologique pelvien.

Le TAS est issu de la mesure 40 du plan cancer 2006, défini par la circulaire N° DHOS/SDO/20015/101 du 22 février 2005, puis par le décret N° 2007-388 du 21 mars 2007 : il s’agit d’un temps de consultation paramédicale dédié à l’écoute, la reformulation et l’apport d’informations complémentaires afin d’améliorer la prise en charge globale des patients en cancérologie. 

L’objectif principal de cette recherche est d’estimer l’effet d’une intervention TAS + Hypnose Formelle préopératoire, en comparaison du TAS seul, sur l’anxiété préopératoire, pour cette population d’étude. Les objectifs secondaires sont d’estimer l’effet de l’intervention TAS + Hypnose Formelle préopératoire, en comparaison du TAS seul, sur l’anxiété post-opératoire, sur la douleur post-opératoire, sur les nausées et vomissements post-opératoires, sur les prescriptions médicamenteuses (anxiolytiques, antalgiques et antiémétiques), sur la durée d’hospitalisation, et d’évaluer la faisabilité de la consultation d’hypnose préopératoire. 

En effet, le cancer gynécologique ainsi qu’une intervention chirurgicale modifiant le schéma corporel et entrainant une atteinte de la féminité sont des facteurs de risque de l’anxiété préopératoire. Des travaux récents ont établi que des niveaux importants d’anxiété préopératoire augmentent le risque de complications postopératoires. La prise en charge de l’anxiété préopératoire représente donc un enjeu majeur pour ces patientes. 

Il s’agit d’une étude pilote interventionnelle monocentrique de 30 patientes, randomisée en deux bras parallèles, en ouvert, qui compare une intervention TAS + séance d’Hypnose Formelle Préopératoire par une infirmière de recherche formée à l’hypnose au TAS seul pratiqué en soins courants, chez les femmes atteintes d’un cancer gynécologique pelvien et devant bénéficier d’une hystérectomie. 

Les résultats de cette étude pilote, en 2019, permettront ensuite de proposer une étude de plus grande ampleur sur l’impact d’une séance d’hypnose pré-opératoire sur l’anxiété périopératoire. 

 

Parcours :

 

Infirmière depuis 2005, je me suis tout d’abord spécialisée dans la prise en charge de la douleur par l’obtention d’un Diplôme Universitaire en 2009. Lors de cette formation, j’ai entendu pour la première fois parler d’hypnose médicale comme un moyen non médicamenteux de soulager la douleur. Dès lors, j’ai eu envie d’approfondir et de me former à la pratique de l’hypnose médicale. Ayant travaillé dans plusieurs services entre temps, j’ai obtenu mon Diplôme Universitaire d’hypnose médicale en 2014. Dès la fin de ma formation, j’ai commencé à pratiquer l’hypnose médicale dans le cadre de la prise en charge de la douleur chronique et de la prise en charge de l’anxiété préopératoire. J’ai pu obtenir du temps dédié pour ces consultations grâce aux résultats de ma pratique. Parallèlement, et pour approfondir le travail de recherche débuté lors de ma formation en hypnose, j’ai donc créé ce projet de recherche HYPPOGYN visant à démontrer l’intérêt de l’hypnose pré opératoire.


 

 

À l'initiative de l'une de nos membres, Sandrine Berbille, une belle citation du Dr Thierry Servillat dans son livre "Découvrir l'Auto-Hypnose", InterÉditions 2017, page 119

 

"Les vrais besoins humains sont maintenant connus de la médecine et de la psychologie (même s'ils restent souvent imparfaitement enseignés), les infirmières étant le corps de métier les connaissant le mieux."


Extrait de l'introduction du livre "Soigner par l'Hypnose"

Éric Bonvin & Gérard Salem, Éditions Elsevier Masson, 2017

 

"En outre, trop amples et trop intéressantes pour rester la chasse gardée du médecin, les applications de l’hypnose fascinent désormais les paramédicaux aussi : infirmiers, physiothérapeutes, psychomotriciens, logopédistes, pédagogues, éducateurs, travailleurs sociaux y découvrent un instrument précieux pour innover leur style de communication ou enrichir leurs moyens d’intervention. Donc, même entre les mains des non-médecins, l’hypnose peut s’avérer un outil avantageux, à condition de l’utiliser en connaissance de cause, après une formation rigoureuse, adaptée à des rôles professionnels spécifiques."

Et deux articles qui nous ont été offert par Éric Bonvin également

Télécharger
Pratique soignante collaborative par excellence, l’hypnose thérapeutique doit sortir de l’alcôve des psychothérapies et de la consultation médicale par Eric Bonvin
17.09.07-Hypnose collaborative - E.Bonvi
Document Adobe Acrobat 42.6 KB
Télécharger
Programme de formation en hypnose relationnelle thérapeutique de l’Hôpital du Valais
Cursus et programmes de formation
2016 - 2020
18.06.18 - Curriculum de formation hypno
Document Adobe Acrobat 605.6 KB

15/09/2018 Interview Dr Thierry Servillat sur l'Hypnose

En 13 mn tout est dit !